Gaza: pensées partagées

Palestine Gaza

Mes chers collègues,

 En tant qu’habitant de Gaza, travailleur humanitaire et membre de cette grande organisation qu’est ISLAMIC RELIEF, je tenais à partager avec vous quelques nouvelles et à vous faire part de mes sentiments actuels.

 Selon les derniers chiffres de l’office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OHCA), les fonds débloqués ne permettent de répondre qu’à 9% des besoins en abris, à 3% des besoins dans l’assainissement de l’eau, et à 1/5ème des besoins globaux. Le porte-parole de l’OHCA s’est dit très préoccupé par la situation à Gaza.

 Bientôt, 35 000 familles ne pourront plus être prises en charge par le programme alimentaire mondial, alors que paradoxalement le nombre de familles dépendantes de ces aides ne cesse de croitre !

 La communauté internationale est fatiguée de devoir encore et toujours reconstruire Gaza au gré des destructions.

La communauté internationale n’en peut plus de financer le coût du soutien humanitaire à un nombre toujours croissant de familles dans le besoin tandis qu’aucune solution ne semble se dessiner à l’horizon.

 Il a alors été décidé de réorienter nos efforts humanitaires vers d’autres régions sinistrées du globe, laissant Gaza à son triste sort.

 En effet, Gaza ne fait plus la une des médias, et oui, il est vrai qu’il est de plus en plus difficile de mener à bien nos projets humanitaires à Gaza.

Loin des regards, Gaza meurt en silence.

 Les informations qui nous remontent quotidiennement du terrain font état de la pression terrible qui pèse sur les habitants. Cette pression est avant tout psychologique.

 Quel crime a donc commis la population de Gaza, si ce n’est d’être née, là où il ne fallait pas ?

Quel enfant peut comprendre pourquoi il est privé du droit de vivre normalement et de se déplacer librement ?

Quelle personne malade peut comprendre pourquoi elle ne peut bénéficier des soins de base et pourquoi elle ne peut pas même voyager afin de recevoir ces soins à l’étranger ?

 Comme il est dur, chers collègues, d’être le témoin de la souffrance et des attentes d’un peuple en étant incapable de l’aider !

Comme il est dur de faire prendre conscience aux gens qui vivent à l’étranger de la gravité de notre situation sans l’appui d’une couverture médiatique objective.

 Islamic Relief en Palestine, à travers ses projets, contribue à alléger les souffrances et à améliorer les conditions de vie de milliers de personnes en détresse.

Islamic Relief en Palestine participe au maintien en état d’infrastructures encore fonctionnelles.

Islamic Relief en Palestine s’engage aussi sur les problématiques éducatives et sociales qui, si elles ne sont pas traitées aujourd’hui, risquent de rendre la situation encore plus dramatique demain.

Enfin, Islamic Relief en Palestine emploie une centaine de personnes, et fournit du travail à de nombreuses entreprises, ici, à Gaza.

 Je voulais partager avec vous mes pensées, mes chers collègues…

 Seul Allah swt sait la réalité que vivent les deux millions d’hommes, de femmes et d’enfants, qui vivent ici, prisonniers à Gaza.

 Votre frère,

Abou-Ghazaleh, Gaza, Palestine.

Faire un don